Alea jacta est : « le sort en est jeté » ! Les distingués latinistes de troisième de Monsieur Férec ont participé ce mardi 19 mars à un concours organisé par l’ARELA, noble association qui a pour vocation de défendre les Lettres Classiques.

Les concurrents -  voir en grand cette image
Les concurrents

Concours ARELA : Alea jacta est

Leur motivation naturelle était-elle décuplée par la tablette numérique promise au lauréat ? « C’est pas mal comme cadeau mais c’est quoi la marque ? » ose Nora. Une question reprise en choeur par Suzanne et Molly …

Nos latinistes auraient-elles l’esprit mercantile ? « Je fais d’abord le concours pour m’amuser », souligne Juliette très convaincante. « C’est une récompense généreuse qui me motive », renchérit Marina. Ouf !

Mais le thème du concours au fait, quel est-il ? « L’eau, source de vie, source de mythes ». Deux mois bientôt que nos latinistes planchent sur le sujet.

Inspirés, nos candidats ? « Le thème de ce concours n’est pas très précis », ose Maëve. « Ce thème ne m’inspire pas particulièrement », rajoute Amélie. Et Solenn en rajoute une couche : « Cela ne m’inspire pas du tout ». Allons, donc ? Une mutinerie latente dans les rangs ?

« C’est un sujet bien choisi », soutient Suzanne devant la mine déconfite du professeur. A la bonne heure !

Et puis, participer à un concours, cela change de l’ordinaire non ? Les réponses fusent. Un vrai feu d’artifice : « Oui, c’est une occasion de se surpasser », « C’est une découverte », « on donne le meilleur de soi », « on montre ses capacités », « c’est une expérience qu’on ne vit pas tous les jours », « on peut mettre à l’épreuve sa culture générale »…

« Elle va même être soumise à rude épreuve », songe Monsieur Férec en découvrant les sujets. A suivre…