Vendredi 21 juin, c’est la clôture du projet de la classe-lecture en 6è 2 : la journée sera géographique et littéraire, entrecoupée par un pique-nique dans le jardin médiéval du quartier de Locmaria, cher au poète Max Jacob, né à Quimper.

Devant la médiathèque le matin.
Devant la médiathèque le matin.

Le matin, dès 10 h, deux groupes alterneront à la médiathèque : un premier atelier passionnant nous permettra d’approcher des incunables conservés dans le fonds patrimoine de la bibliothèque et de découvrir les étapes de la cartographie ; le second évoquera les récits de voyage des explorateurs, navigateurs et scientifiques du XVIIIè Siècle, comme le voyage de Bougainville sur son navire La Boudeuse.

Les livres de récits de voyage (XVIIè et XVIIIè S).
Les livres de récits de voyage (XVIIè et XVIIIè S).
Un incunable (fin XVè S).
Un incunable (fin XVè S).

Ensuite, une petite balade de part et d’autre de l’Odet fera découvrir aux élèves la maison natale de Max Jacob, ainsi que la passerelle aux rambardes stylisées rappelant les barbelés du camp de Drancy où le poète succomba en 1944, victime des nazis. Son portrait bien visible à marée basse sera une belle surprise pour eux car ils ne l’avaient jamais vu auparavant !

Le pique-nique dans le jardin médiéval de Locmaria.
Le pique-nique dans le jardin médiéval de Locmaria.

Direction le musée des Beaux Arts à 14 h pour mieux connaître la vie tourmentée de l’écrivain quimpérois, ses amitiés parisiennes avec Picasso et Cocteau, ses récits souvent cocasses et ses si nombreux dessins et peintures. Tous les élèves garderont avec eux le joli livret consacré à l’auteur, sur lequel ils auront travaillé au musée.

La passerelle et le portrait en hommage au poète mort à Drancy.
La passerelle et le portrait en hommage au poète mort à Drancy.

Cerise sur le gâteau : il n’a pas plu et nous avons beaucoup marché (mens sana in corpore sano !).