C’est reparti pour la saison IV du club ASTRO !!!

Depuis Octobre, un groupe de 20 élèves se réunit tous les lundis entre 12H30 et 13H30.

Les participants à la première séance d'observation
Les participants à la première séance d’observation

Après quelques séances d’échanges, vidéos sur le thème de l’astronomie, le groupe s’est mis au travail. Collectivement, il a été décidé de faire dans un premier temps des recherches sur 3 thèmes :

  • les distances dans l’univers
  • vie et mort des étoiles
  • les constellations

Pour illustrer ces recherches, le groupe s’est retrouvé au collège à un horaire inhabituel : un vendredi soir à 18h30 pour une observation nocturne !
La météo est assez favorable après une semaine exécrable et la Lune ne sera pas présente. Elle ne nous gênera pas pour aller chercher des objets peu lumineux comme des amas ou des galaxies.

Il est 18h30, je viens d’installer le télescope. Quelques réglages et les premiers élèves, bien à l’heure, arrivent en même temps que nos compagnes lumineuses et très brillantes que sont les étoiles Capella, Véga et Deneb. _ Effectivement, la nuit tombe. Le groupe presque complet (15 élèves !) admire la voûte céleste qui commence à s’illuminer.

Présentation du télescope ( miroir primaire, secondaire, rôle des oculaires…) et démonstration pour l’observation des premières étoiles citées. Hélas !! La perturbation nuageuse clôt rapidement notre observation.

Plan B :
J’ai a les clefs de la salle informatique du Bâtiment C.
Je distribue les tablettes dans lesquelles est installée l’application « carte du ciel ». Cette application permet une observation virtuelle du ciel en temps réel et de découvrir les constellations qu’on aurait dû voir en extérieur avec des conditions météorologiques plus favorables. Le travail peut donc se poursuivre virtuellement sur le repérage de quelques constellations dans notre ciel et des objets ( galaxies, amas, étoiles doubles…) qui s’y trouvent.

Travail sur tablettes
Travail sur tablettes
Travail sur tablettes
Travail sur tablettes

D’autres élèves profitent des ordinateurs de la salle pour se connecter sur le site « Heavens-above »qui leur permet de visualiser le passage de l’ISS (station spatiale internationale à bord de laquelle se trouvait Thomas PESQUET) et de prévoir ses passages visibles dans les semaines à venir. Il y a un passage visible ce soir à 19h30 !

S'entrainer sur le télescope
S’entrainer sur le télescope
S'entrainer sur le télescope
S’entrainer sur le télescope

A l’extérieur, hélas, la couverture nuageuse est toujours très dense et nous empêche d’admirer le passage de la station spatiale. Les élèves, très motivés, continuent néanmoins leurs recherches et découvertes à l’aide des tablettes et sur le site « stellvision ». Je suis très pessimiste sur l’observation prévue….

20H : on fait une pause et décidons de faire une photo autour du télescope.

Enfin une percée !
Enfin une percée !

C’est alors que l’un des élèves me fait remarquer une légère éclaircie au-dessus de nos têtes. On braque le télescope sur cette région du ciel. En l’espace d’une dizaine de minutes, le ciel se dévoile. Inespéré ! C’est parti pour notre randonnée céleste. En une heure, munis des tablettes pour se repérer, on va dénicher pas moins de 10 objets :

  • le célèbre « triangle de l’été » (encore visible en cette période !) formé par les étoiles Déneb (1600 al), Véga (25,3 al), Altaïr (16,7 al).
  • La belle Aldébaran (65 al)
  • 2 magnifiques couples d’étoiles (si, si, bon nombre d’étoiles vivent en couple) : Albiréo (434 al) dans la constellation du cygne et almach (355 al) dans la constellation d’andromède.
  • de merveilleux amas d’étoiles :
    • les pléiades (440 al)
    • le double amas de persée (7000 al)
    • un drôle d’amas : l’amas du hibou ( il me fait penser à E.T. ou un petit bonhomme avec 2 gros yeux brillants allongé sur la voûte céleste) dans la constellation de Cassiopée.
  • enfin, pour terminer la ballade, nous sommes allés un peu plus loin une galaxie : Andromède ( située à 2,5 millions d’années-lumières !)

UNE ANNÉE-LUMIÈRE= 9461 MILLIARDS DE KM SOIT ENVIRON 10 000 MILLIARDS DE KM !!!

Il est presque 22H, température 4°C. Après avoir fait profiter du spectacle à quelques parents, le groupe se sépare avec des étoiles plein les yeux.
Rendez-vous est pris pour janvier avec au programme : lune, nébuleuse d’Orion, Castor et Pollux, amas du Cocher, passage de l’ISS ….

M.Abautret