C’est reparti pour la saison V du club ASTRO !!!

Depuis Octobre, un groupe de 23 élèves se réunit tous les lundis entre 12H30 et 13H30.
Après quelques séances d’ échanges, vidéos sur le thème de l’astronomie, le groupe s’est mis au travail.

La lune, photo prise à travers l'oculaire
La lune, photo prise à travers l’oculaire

Collectivement, il a été décidé de faire dans un premier temps des recherches sur 3 thèmes :

  • les distances dans l’univers
  • vie et mort des étoiles
  • les constellations

Après quelques semaines très pluvieuses, la météo s’annonce très favorable le lundi, mardi ou mercredi de ce début décembre. Notre rendez-vous pour notre première observation nocturne aura lieu le mardi 2 décembre. La décision est confirmée le lundi.

Rendez-vous est pris vers 18h30.

Les participants au premier CROA de l'année
Les participants au premier CROA de l’année

La Lune sera présente (premier quartier) et sera « star » du début de soirée.
Mais l’objet du jour est la planète Saturne. La mission de ce début de soirée est de la trouver parmi les lumières du soleil couchant mais aussi celles des réverbères du collège ! Elle se trouve en cette période de l’année très bas à l’horizon ouest, pas très éloignée de Vénus … qui, elle, est nettement plus visible !
Dans l’alignement du bâtiment A et à gauche des branches d’un sapin, légèrement au-dessus du bâtiment B apparaît un petit point brillant. On a une fenêtre de quelques dizaines de minutes avant que ce bel objet ne se couche derrière l’horizon, enfin les bâtiments… Plaisir des observations citadines….
Même si les conditions d’observations ( turbulences dues à l’atmosphère, pollutions lumineuses…) sont médiocres, on reste toujours ému lorsqu’on découvre cette planète et ses magnifiques anneaux. Elle semble flotter dans l’espace, en lévitation.
Elle soulève beaucoup d’enthousiasme chez nos jeunes observateurs qui viennent juste d’arriver mais aussi chez les collègues (un peu moins jeunes) présents en ce début de soirée.

Réglages pour voir Saturne
Réglages pour voir Saturne

Contrairement aux soirées des saisons précédentes, on n’a pas eu le temps de préparer la soirée en salle informatique. L’opportunité d’observer Saturne était trop belle. C’est un objet qu’on n’avait pas eu la possibilité d’observer au collège les années précédentes.

De plus, à 19h12, nous aurons la possibilité d’observer le passage de la Station Spatiale Internationale (ISS). Alors, on reste sur le terrain et … dans le froid qui commence à piquer.

Migration obligatoire du matériel et de la troupe au complet (15 élèves) dans la cour C. Séance photo de la Lune avec concours pour la meilleure photo.
C’est Harold qui remporte le concours avec aussi une très belle réalisation de la part de M.Gaveau.

Il est 19h11 et nous scrutons le ciel,dans la direction Nord-Nord ouest , à la recherche d’un point lumineux mobile. A 19h12 précise, on détecte effectivement ce point, c’est l’ISS observable pendant quelques minutes. C’est actuellement le seul vol habité dans l’espace, à 400 km au-dessus de notre tête, à une vitesse de 27 000 km/h !!

4 minutes à observer l'ISS
4 minutes à observer l’ISS
Le point blanc … l'ISS !
Le point blanc … l’ISS !

La nuit est tombée et nos compagnes du ciel commencent à briller. C’est l’occasion de présenter quelques constellations : Cassiopée, Persée, Lyre, Cygne, Pégase et Andromède, Le Cocher.

19h30 : les lumières du collège s’éteignent. Le ciel se dévoile encore plus. L’occasion de constater l’impact, ô combien négatif, de ce qu’on appelle la pollution lumineuse.

Pas facile avec la pollution lumineuse -  voir en grand cette image
Pas facile avec la pollution lumineuse

Notre randonnée céleste peut débuter dans de très bonnes conditions. Et nous découvrons :

  • le célèbre « triangle de l’été » ( encore visible en cette période !) formé par les étoiles Déneb (1600 al), Véga (25,3 al), Altaïr (16,7 al)
  • 1 magnifique couple d’étoiles (si, si, bon nombre d’étoiles vivent en couple) : Albiréo (434 al)
  • de merveilleux amas d’étoiles :
    • les pléiades( 440 al)
    • le double amas de persée(7000 al)
  • une nébuleuse planétaire dans la constellation de la Lyre M57
  • un drôle d’amas : l’amas du hibou (il me fait penser à E.T. ou un petit bonhomme avec 2 gros yeux brillants allongé sur la voûte céleste) dans la constellation de Cassiopée.
  • enfin, pour terminer la ballade, nous sommes allés un peu plus loin, une galaxie : Andromède (située à 2,5 millions d’années-lumières !)
    Recherche des constellations au laser
    Recherche des constellations au laser

    UNE ANNÉE-LUMIÈRE = 9461 MILLIARDS DE KM SOIT ENVIRON 10 000 MILLIARDS DE KM !!!

Il est presque 21 H , température 2°C.
Après avoir fait profiter du spectacle à quelques parents, le groupe se sépare avec des étoiles plein les yeux.
Rendez-vous est pris pour janvier avec au programme : lune, nébuleuse d’Orion, Castor et Pollux, amas du Cocher, passage de l’ISS ….