Le vendredi 26 février, nous avons accueilli au collège , dans le cadre des « rencontres du vendredi » avec des professionnels, Théo Richard.
Théo est un ancien élève du collège, scolarisé entre 2000 et 2004.

Rencontre avec Théo Richard -  voir en grand cette image
Rencontre avec Théo Richard

SON PARCOURS :

Après le collège, il obtient un bac scientifique au lycée Cornouaille. Puis , après une classe préparatoire scientifique, il tente l’entrée dans une école d’ingénieurs en mécanique. Il échoue, s’oriente vers l’université, déterminé à intégrer cette école après une licence qu’il obtient brillamment, ce qui lui permet d’intégrer l’école d’ingénieurs souhaitée.
Diplôme d’ingénieur en poche, il est alors employé dans le groupe Thales à Brest, leader mondial des hautes technologies pour les marchés de l’aérospatial, du transport, de la défense et de la sécurité. Cependant, lors d’un stage à Stockholm, il découvre une discipline : le biomimétisme.

C’EST QUOI LE BIOMIMÉTISME ? 

Il nous explique que le biomimétisme consiste à chercher dans le vivant de la connaissance, des informations que nous pouvons utiliser pour des applications dans notre quotidien avec le soucis constant de maintenir notre monde vivant et durable.

Présentation d'un Fablab -  voir en grand cette image
Présentation d’un Fablab

Les exemples d’applications très concrètes ne manquent pas : le velcro inspiré d’une plante « la bardane » ( qui s’accroche à nos habits ), l’adhésif avec le gecko, l’informatique inspirée des réseaux de neurones…..
Les idées ne manquent pas et il se lance dans ce domaine, se fait connaître et est même invité à une conférence mondiale sur le sujet aux Etats-Unis.
Aujourd’hui, il a quitté le groupe Thales et crée son « fablab » ou fabrication laboratory . Le jour précédent, certains élèves assistant à l’intervention de Théo en avait visité un autre ! (voir l’article sur la « visite à TELECOM BRETAGNE »). Dans ce lieu ouvert à tous et à la connaissance, il travaille actuellement sur divers sujets.
Il nous explique que la carapace du scorpion capable de s’adapter à divers environnements désertiques ou montagneux l’intéresse pour élaborer des matériaux pour des tentes dédiées à des populations qui auraient perdu leur habitat suite à des catastrophes naturelles ( séismes,inondations…).

Un groupe attentif -  voir en grand cette image
Un groupe attentif

Ce fut une rencontre passionnante avec des perspectives des plus intéressantes que Théo a proposées à une trentaine d’élèves réunis pour l’occasion et qui n’ont pas manqué de lui poser des questions sur ce sujet qu’il découvrait et qui les a captivés.