Ce soir, le ciel est (enfin …) dégagé. Nous allons découvrir les constellations d’hiver et toutes les petites pépites qu’elles renferment (constellations du TAUREAU, d’ORION, le COCHER, les GEMEAUX …).
Nous allons donc tenter de repérer une dizaine d’objets !

Le groupe astronomie
Le groupe astronomie

Rendez-vous est pris à 18h30

Première rencontre céleste, alors que le soleil vient de se coucher, avec Vénus, la célèbre « étoile du berger »… et qui n’est pas une étoile, mais la deuxième planète du système solaire.

La preuve par l’observation au télescope qui nous dévoile une sphère très brillante mais qui ne scintille pas comme les étoiles que nous rencontrerons plus tard dans la soirée .
Vénus, petite sœur de la Terre, mais dont les conditions sont infernales : température de surface de 450°C (dû à un puissant effet de serre), atmosphère irrespirable (dioxyde de carbone et diazote saupoudrés de fines gouttelettes d ‘acide sulfurique !!!!) bref, un enfer.

On quitte, pour une petite demi-heure, l’observation pour préparer en salle informatique le reste de la soirée.
On prend l’information sur un éventuel passage de l’ISS (la station spatiale internationale) Il y en a un effectivement à 19h10. Corentin règle son alarme pour ne pas louper cette observation.

Dessin des constellations
Dessin des constellations
Utilisation de l'appli « carte du ciel » avec les tablettes
Utilisation de l’appli « carte du ciel » avec les tablettes
Recherche des constellations sur internet
Recherche des constellations sur internet

Avec les tablettes et les ordinateurs (sur le site Stelvision), repérage et dessin des constellations suivantes, au chaud, dans la salle informatique de 18H30 jusqu’à 19H30 :

  • ORION ,
  • le COCHER,
  • ANDROMEDE,
  • le TAUREAU,
  • les GEMEAUX.

Nous allons tenter de repérer puis d’observer dans ces constellations les objets suivants :

  • des étoiles : des monstres tels RIGEL, BETELGEUSE, ALDEBARAN, CASTOR ET POLLUX
  • une galaxie : M 31 la célèbre GALAXIE D’ANDROMEDE
  • des amas ouverts : les pléiades, double amas de Persée, un des amas du cocher M 37
  • une nébuleuse, merveilleux nuage de gaz qui est une pouponnière d’étoiles : M 42 la nébuleuse d’ORION

A 19h08, concours pour l’observation du passage de l’ISS. Sur le site « heavens-above », on obtient une fois qu’on se localise, les passages de l’ISS avec une carte du ciel pour la repérer plus facilement ainsi que la luminosité. Ce soir, c’est un passage court et peu lumineux. Gros challenge !
C’est Maël qui l’emporte.

Retour en salle informatique pour une petite trentaine de minutes, en attendant la nuit….
À 19h40 et pendant 1h30 sans interruption, notre ballade céleste peut commencer.

La tête dans les étoiles…
La tête dans les étoiles…

Dans des conditions très fraîches, le pari de trouver tous ces objets a été réussi. Les élèves ont pu ainsi observer une nébuleuse à l’origine de la formation des étoiles, des étoiles dans des stades de vie différents (super géantes, géantes), des couples ou binaires d’étoiles, de très jolis amas et plus loin encore dans un autre monde, une galaxie.

La soirée s’achève vers 21H avec quelques parents qui reviendront pour la suite du voyage au printemps. Il fera moins froid et on pourra observer d’autres merveilleux amas et encore de plus lointaines galaxies.
Rendez-vous est pris …